About the author

Céline

Globe-goûteuse et web addict, j’ai créé mon blog voyage en 2009 pour partager ma passion pour la cuisine du monde. Depuis 2014, j’ai décidé de me déplacer pour goûter aux plats originaux tout en voyant du pays car le vrai voyage, c’est d’y aller :-)

Related Articles

8 Comments

  1. 1

    Evangeline

    ça avait l’air d’être une expérience assez exceptionnelle ! Je ne sais pas comment tu as eu le courage de te mettre à nue ; la grande timide que je suis a des sueurs froides rien que d’y penser ha ha

  2. 2

    Lauriane

    Tu m’as convaincue ! Si l’opportunité se présente à moi je penserais à toi et j’irai les yeux fermés. C’est la sensation finale que tu as si bien décrite je trouve qui m’a donné envie de ressentir la même chose

  3. 3

    Céline

    Je t’assure que pour moi ca a été assez terrible. Je me suis découverte au denier moment

  4. 4

    Céline

    J’aurais partager cette expérience pour quelque chose alors Merci pour ton petit mot !

  5. 5

    lalydo

    De l’extérieur, ce rituel parait un peu “barbare” mais expliqué comme tu l’as fait, on saisit mieux les bienfaits de toutes ces pratiques!

  6. 6

    Adeline

    Je crois que j’aurais eu les mêmes réticences que toi à me mettre nue ! C’est pas trop dans notre culture de gambader les fesses à l’air… Et puis sauté dans l’eau froide, j’aurais hurlé ahah mais ça devait être génial vu la façon dont tu conclues l’article

  7. 7

    Hélène Labelle

    Ah, ces Français(es) et leur pudeur, “il faut du courage pour se mettre nue” etc.!

    Dans bien des pays, c’est tout à fait naturel, on se met nue comme les Françaises se mettent en maillot de bain.

    Et puis, quand on l’a fait, alors qu’avant on se disait “mais ça change quoi d’être nue?”, on réalise que ça change tout: une impression de liberté et de bien-être inconnue jusqu’alors.

    Cela libère non seulement le corps, mais aussi l’esprit.

    Après, on a des regrets. On se dit “j’ai vraiment été bête de ne pas l’avoir fait plus tôt”, on regrette aussi de ne pas pouvoir le faire plus souvent, et on se dit aussi “mais, j’ai vraiment été une idiote d’avoir toutes ces appréhensions envers la nudité”.

    J’ai découvert la baignade nue en Allemagne, alors que j’étais au lycée (échange). Nous sommes allés au lac du coin, une quinzaine de Km à vélo sous un chaud soleil d’été. Arrive le lac, les gars et les filles commencent à se déshabiller. Là, gros regret de ma part: je n’ai pas pris de maillot de bain!
    – Un maillot de bain? me dit-on, mais ça ne sert à rien!
    Et effectivement, je vois que la plupart se mettent nus (ou les plus pudiques sont seulement seins nus; mais c’était juste quelques-unes), et là, je me dis “bon, il fait vraiment chaud, ça me tente quand même”.
    J’ôte mes vêtements et en moins d’une seconde, je me retrouve à l’eau. Et là, la révélation!
    Je me sens bien, je ne me suis jamais vraiment sentie si bien.
    Et alors que j’étais rentrée en moins d’une seconde pour qu’on ne me voie pas, quand je sors, je reste nue, nous avons pique-niqué, j’ai fait une petite sieste.

    Après, je n’ai jamais pu remettre de maillot, sauf quand c’était obligatoire.
    (Mais en France, soit je passe désormais mes vacances en centre naturiste, soit je vais sur des plages naturistes, soit alors je marche le temps qu’il faudra pour trouver un coin tranquille. Me baigner, me bronzer en maillot? L’horreur!)

    Les Allemands en rigolent de nos pudeurs de Français. Là où nous racontons des histoires belges ou de blondes, ils se moquent des Français qui craignent plus que tout qu’on voie leurs fesses.
    Je ne suis pas allée en Lettonie, mais je suppose qu’ils en font de même (ou ils se moquent des Polonais, encore pires que les Français sur ce sujet).

    Parce que dans les vestiaires en Allemagne, tout le monde se change et douche nu (et dans les piscines, on ne vous laissera pas rentrer dans les bassins si vous vous êtes douchée en maillot). Il n’y a notamment pas de cabines pour se changer (même si on m’a dit que maintenant, ils en avaient installé quelques-unes depuis qu’il y a des migrants).

  8. 8

    Céline

    Merci pour tout commentaire ! C’est vrai que culturellement c’est dur pour nous françaises. J’ai aimé osé et j’ai trouvé ca top. Je n’hésiterai pas à recommencer en tous cas

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2009 - 2017 Je Papote - Blog Voyage & Cuisine du Monde | Tous droits réservés. | Les textes, recettes et photos sont la propriété du site Je Papote et sont donc protégés.