Aller au contenu
Accueil > Tour du Monde Culinaire > Spécialités Aveyronnaises : Que mange t-on en Aveyron ?

Spécialités Aveyronnaises : Que mange t-on en Aveyron ?

Je rentre tout juste du salon des blogueurs voyage, une édition MONUMENTALE qui a eu lieu cette année en Aveyron. Si cette région m’a semblé peu pratique en terme d’accès, j’ai vite oublié ce point pour me concentrer sur mon intérêt pour la gastronomie. Car la première question que je me suis posée : Que mange t-on en Aveyron ? #teamgourmande

En France, nous avons vraiment la chance d’avoir des régions bien marquées par des spécialités culinaires régionales et l’Aveyron ne fait pas exception. Pour moi, la région me fait tout de suite penser à l’aligot, célèbre spécialité aveyronnaise à base de pomme de terre et de fromage.

Que mange t-on en Aveyron ?

Avant ce voyage, j’avais préparé une liste de spécialités aveyronnaises que j’avais envie de goûter :

  • L’aligot
  • Le gâteau à la broche
  • Les farçous
  • Le roquefort
  • Le retortillat
  • La fouace
  • La flaune de Millau
  • La pompe à huile
  • L’échaudé
  • Le ratafia

Alors oui, cela fait beaucoup de spécialités en 4 jours mais on peut dire que je n’ai pas manqué grand chose et j’ai découvert d’autres mets que je ne connaissais pas du tout. Ce qui est sûr c’est que l’Aveyron m’a séduit pour sa gastronomie, son terroir et sa population accueillante.

Vous pouvez retrouver mon article suite à la visite des jolis villages de Belcastel et Bournazel.

A la découverte des spécialités aveyronnaises

Si vous connaissez la région et que vous connaissez la gastronomie aveyronnaise, n’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous aimez par dessus tout !

L’aligot : la spécialité aveyronnaise numéro 1

Il ne m’aura pas fallu longtemps pour goûter à l’aligot. Arrivée dimanche en début d’après midi, j’ai goûté mon premier aligot saucisse dimanche soir dans le village de Bournazel (à l’Auberge du Donjon où j’ai passé la nuit). Aussitôt goûté, aussitôt adopté ! C’est une préparation à base de pomme de terre et de tome. Cela parait simple à faire mais l’aligot demande une certaine technique. Beaucoup d’aveyronnais achètent des préparations plutôt que de le faire entièrement soi même. J’ai pu en manger une nouvelle fois lors de la seconde soirée du salon des blogueurs. C’est vraiment à goûter et de ce que j’ai pu voir, l’aligot fait l’unanimité !

aligot saucisse
aligot saucisse

Les farçous

Les farcous (galettes à base de blettes) me donnaient très envie quand j’ai eu connaissance de cette spécialité. J’ai pu y goûter encore une fois lors d’une des soirées du salon. Comme je l’espérais, les farçous sont goûteux et moelleux. A tester en cuisine car cela n’a pas l’air très compliqué à faire.

Le gâteau à la broche

Je crois que je peux dire que je suis venue en Aveyron pour le gâteau à la broche ! Gâteau que j’adore et que j’avais découvert dans les Hautes Pyrénées, j’avais pour objectif d’assister à sa fabrication. Objectif validé puisque lors de mon blogtrip à Belcastel, j’ai pu voir le gâteau se former sur la broche devant mes yeux. J’ai pu y goûter aussi bien sûr pour mon plus grand plaisir. A noter : si vous achetez un gâteau à la broche, vérifiez bien sa composition car on trouve parfois des conservateurs qui franchement ne sont pas nécessaire car ce gâteau se garde très bien plusieurs semaines sans soucis.

gâteau à la broche
Gâteau à la broche

Le roquefort

Et oui, le roquefort vient de l’Averyon et on peut aller visiter les caves. C’est à ce qui parait une belle visite mais impossible de m’y rendre cette fois ci. Le roquefort n’est clairement pas un fromage que j’apprécie. Toutefois, j’en ai mangé dans de petites bouchées que j’ai trouvé pas si mal 🙂

Le retortillat

On l’appelle aussi la truffade de l’Aubrac. Plat d’hiver, ce n’est pas lors de ce séjour que j’allais y gouter. Il a fait très chaud à Millau durant ces quelques jours. A base de pomme de terre et de tome fraîche, c’est un plat assez simple à faire que je pourrai tenter de faire en hiver si j’arrive à me procurer une tome ici en Laponie 🙂

La fouace

La fouace est une brioche en forme de couronne et vient précisément de l’Aubrac. J’ai pu en manger au petit déjeuner. Si j’avais peur d’être dérangé par la fleur d’oranger, je n’ai pas été déçue du tout par cette spécialité qui se mange très bien nature.

fouace de l'aveyron

La flaune de Millau

Spécialité aveyronnaise sucrée que l’on trouve à Millau, la flaune me fait penser au fiadone corse. On le fait avec de la recuite de brebis (obtenue lorsque l’on chauffe le petit-lait) mélangé à des œufs et du sucre. Le tout étalé sur une pâte brisée parfumée à la fleur d’oranger. Malheureusement, je n’en ai pas trouvé en boulangerie et n’ai pas eu le temps de chercher plus. A tester la prochaine fois donc !

La pompe à huile

Très franchement, en entendant le nom de cette pâtisserie, on prend direct 3 kilos. J’étais assez intriguée par cette spécialité. J’y ai eu droit en dessert lors d’un déjeuner, heureusement en petite portion. Cette spécialité m’a laissé assez indifférente. Cela m’arrive de ne pas tout aimer 🙂

pompe à huile

L’échaudé

Une autre pâtisserie aveyronnaise à l’anis que l’on peut trouver sur les marchés ou encore dans les boulangeries. Et moi je ne l’ai tout simplement pas vu. Déception 🙁

Le ratafia

C’est un apéritif traditionnel fait avec du moût de raisin et de l’eau-de-vie de marc. On me l’a servi pour l’apéritif le premier soir de mon séjour en Aveyron. Cela ressemble à un vin cuit. Dégusté frais, le ratafia passe très bien à l’apéro !

ratafia aveyron

Alors convaincu par l’Aveyron et sa gastronomie ? 🙂

Avez vous d’autres spécialités aveyronnaises en tête de votre coté ? J’ai fait l’impasse sur certaines spécialités à la base de poisson ou de viande qui m’attirent moins mais je suis à l’écoute de vos suggestions pour mon prochain séjour en Aveyron. Tout se goûte non ? 🙂

5 commentaires sur “Spécialités Aveyronnaises : Que mange t-on en Aveyron ?”

  1. Il faudrait que je passe beaucoup plus de temps en Aveyron pour gouter à tout ce que tu listes là 🙂 Malheureusement avec le salon des blogueurs, c’était un peu impossible de faire mieux 🙂

  2. Ça fait bizarre de lire l’échaudé, on le dit toujours au pluriel, les échaudés, ça s’achète toujours par plusieurs 🙂 . Les meilleurs sont en vente à la boulangerie derrière la cathédrale de Rodez mais ils n’en font pas tous les jours. Il faut qu’ils soient bien durs dehors et tendre dedans. Fort goût d’anis, cela ne plait pas à tout le monde…

    La truffade, c’est délicieux et pas très léger en effet. Par contre je n’ai jamais entendu le terme de retortillat en Aveyron!

    La flaune, on en trouve plutôt l’été ou alors c’est juste dans ma famille qu’on mange ça plutôt l’été?

    Tu as loupé le chou farci! Miam miam. Le meilleur étant celui de ma grand-mère bien évidemment!

    Il existe des fouaces acec des morceaux de fruits confits dedans. J’aime bien même si je préfère sans comme celle que tu as goûtée 🙂

    La tartine de roquefort sur un morceau de fouace étant un incontournable 😉
    (Mais je crois qu’il faut être tombé.e dans la marmite quand on est petit ^^)

    Il y a aussi les tripoux… je te laisse chercher ce que c’est… Traditionnellement, on les mange au petit dej lors des fêtes… (je déteste, même lors d’un autre repas ^^).

    Le vin de Marcillac?

    L’alcool de gentiane?

    Les viandes de volaille flambées au lard? (Oui on mange léger chez nous 😆)

    Le poulet sauté? (Sauté aux oignons)

    La soupe au fromage?

    L’estofinade? Mais si tu n’aimes pas le poisson…

    Et il y a aussi du canard gras en Aveyron, magret, confit et foie gras! (Les meilleurs étant bien entendu ceux de ma grand-mère 😉 )

    PS: farçous avec la cédille c’est mieux 🙂

  3. Le Roquefort est le roi des fromages ! le meilleur pour moi est le Vieux Berger. A la rigueur les Papillon. Les Sociétés ne sont pas terribles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.